Projet

ULTIMO

Le projet ULTIMO vise à poser de nouvelles bases et à déployer les tout premiers systèmes de transport public à grande échelle économiquement viables, répondant à la demande et orientés vers les passagers.

Initiée par
Plus de détails →
Localisation
Genève
Année de lancement (s)
2022
État du projet

En cours

Membres impliqués

Établir les bases et déployer les tout premiers services de transport public partagé à grande échelle, économiquement réalistes et viables, basés sur les véhicules automatisés, à la demande, de porte à porte, inclusifs et orientés vers l'utilisateur, en adoptant une approche holistique, prenant en compte tous les éléments dans un environnement commercial intersectoriel, telle est la mission du projet ULTIMO.

En tant que successeur du projet européen AVENUE, ULTIMO se concentrera sur des déploiements à grande échelle sur trois sites en Europe, avec 15 véhicules multifournisseurs ou plus par site. L'objectif est de fonctionner sans conducteur de sécurité à bord, en mode entièrement automatisé (SAE niveau 4) et avec le soutien de services aux passagers innovants et orientés vers l'utilisateur.

La durée de vie actuellement limitée de ces véhicules autonomes, ainsi que les coûts de la sécurité à bord et du progrès technologique, signifient que certains défis économiques doivent encore être relevés.

En outre, les modifications nécessaires de l'infrastructure urbaine et l'intégration des services de véhicules autonomes dans les offres de mobilité en tant que service (MaaS) des opérateurs soulèvent d'importantes questions sur la façon dont les véhicules autonomes peuvent être intégrés de manière réaliste dans les réseaux de transports publics. C'est précisément dans ce domaine que SAAM dispose d'un important savoir-faire suisse, qui est désormais intégré au projet ULTIMO.

Le projet ULTIMO est mis en œuvre sous la direction de la Deutsche Bahn avec 23 entreprises partenaires de huit pays européens sur une période de quatre ans. Huit entreprises partenaires sont suisses. Cela permet le transfert de technologie et la création de synergies dont bénéficiera la mobilité en Suisse. Ce projet a été financé par le Secrétariat d'Etat suisse à la formation, à la recherche et à l'innovation (SERI). La mise en réseau internationale de SAAM est un facteur clé de succès pour l'association.

width="225"

 

width="300"

"Dans le projet Ultimo, SAAM se concentrera sur trois objectifs principaux. Premièrement, SAAM va regrouper les connaissances et les expériences des projets précédents, de nos membres et des autres parties prenantes. Deuxièmement, SAAM validera que les résultats du projet sont applicables au contexte suisse, plus précisément à nos membres, au gouvernement suisse et aux offices fédéraux (OFROU et OFT). Troisièmement, nous diffuserons les résultats, afin de soutenir l'adoption généralisée de la mobilité automatisée en Suisse."

Jamie Townsend, chef de projet de SAAM pour Ultimo.

-

width="300"

width="300"

Quelques-uns de nos
autres projets